breton, motard, curieux de tout, blasé de rien.
Voici Yann. Laissant derrière lui le gris des ardoises, Yann a mis le cap au sud pour découvrir
le rose de la terre cuite.

 

Posé sur une chaise longue, comme dans une bulle d’intimité au cœur de l’espace public, il s’immerge en douceur et avec gourmandise dans la vie de cette ville inconnue qui s’offre à lui. Plans, cartes, sites spécialisés… : il ne néglige aucuns détails car il ne veut rien manquer.

Et les avis sont unanimes : impossible de repartir sans avoir contemplé ce point de vue, visité tel bâtiment historique, admiré cette fresque, savouré telle spécialité, flâné sur cette petite place ombragée…

Acceptant l’aide aimable d’une passante qui le croyait égaré, il va découvrir la magie de la grande chaise longue de Aréa.

 

 

seul, à deux OU EN GROUPE
Pour se retrouver, ou mieux, se perdre…

 

25 ans après l’introduction dans l’espace public de la chaise longue, un mobilier comme échappé de notre jardin, Aréa en propose aujourd’hui une version XXL. Pour faire le plein de partage, d’échanges, de convivialité, à deux ou en groupe… Car en doublant de surface, ce mobilier offre bien davantage qu’une place de plus. Notre touriste breton vous le confirmera, la grande chaise longue, c’est certes deux fois plus de surface, mais c’est surtout 5 fois plus d’avis, 10 fois plus de vie, 20 fois plus d’envies… L’idéal pour se retrouver… Ou se perdre !

Car, à cette passante courtoise, en a succédé un autre, puis encore un autre… Et cette micro-communauté de guides touristiques amateurs, enthousiastes et aux avis divergents, a complètement perdu Yann. L’unanimité un peu lisse des avis dont il avait pris connaissance lui donnait, inconsciemment, envie de ressentis plus personnels, subjectifs, divergents…

Sans le savoir, Pauline, Dany, Enzo, Jean-Claude, Irina, Stanislas et Maguy (le chien), ont répondu à cette aspiration. En transformant son séjour d’un week-end en quasi-année sabbatique, nécessaire pour voir tout ce dont ils lui ont parlé…

Pour Aréa, ce nouveau mobilier permet à la marque d’aller au bout de sa logique de quête de confort, de lien social et de sourires en milieu urbain. Et de réaffirmer sa conviction que le seul réseau social d’avenir s’appelle l’humain.

N.B. : l’usage du poireau comme instrument directionnel est une autre des découvertes de Yann sur sa chaise longue. Même le Pays de Galles, dont c’est l’emblème, n’y avait pas pensé… Une prochaine idée de voyage ?

 

Décliné en 6 modèles, le concept élargit le champ des possibles et permet dès aujourd’hui de proposer l’aménagement de l’espace public de demain. Un espace à vivre, seul, à deux ou en groupe.