r4568_9_visu_publicspace.jpg

Station d’accueil universelle

Le créateur de mobilier urbain Area poursuit son travail centré sur l’usager et le lien social. Il lance aujourd’hui une gamme de bancs qui « cultive son jardin » au cœur des villes via une quête d’essentiel qui tourne le dos à l’accessoire et à la surenchère technologique. 

Décliné en fauteuil, banc et banc double, Prague offre un design dont l’épure bénéficie directement au confort et au prix. Un banc pour tous les projets, pensé comme une plateforme de partage où l’on vient recharger ses batteries, à son rythme : un mobilier qui réinvente le banc public dans sa dimension la plus universelle.

Prague, c’est le mobilier urbain sous un autre angle avec une ergonomie et un confort aussi reconnaissables que son design. Le créateur toulousain continue d’inventer un cadre de vie qui panache les codes intérieur/extérieur.

Avec cette gamme, Area opère une translation qui fait glisser le « banc du jardin » dans l’espace public. Fruit d’un cahier des charges aussi simple que drastique, Prague est « la réponse synthétique à toutes les problématiques des concepteurs d’aménagement de l’espace public désireux de combiner forme, fonction, qualité et durabilité à un prix économique. Esthétique et abordable, il incarne le design démocratique.

Discret, il n’est pas en lutte esthétique avec son environnement mais participe à sa valorisation grâce aux transparences ménagées par son dossier, la finesse de ses accoudoirs et de son piétement. Du point de vue des usages, l’appropriation instantanée encouragée par l’intimité qui se dégage de ses proportions en fait un vrai réseau social ouvert qui connecte les gens naturellement » expliquent Laure et Gilles Boudou, les dirigeants d’Area.

LAISSER UN COMMENTAIRE
Retour aux articles