r3704_9_blog_couv_site-2.jpg

De Christophe Chabouté, aux éditions Vents D’ouest.

Une aventure dont le héros est un banc, un simple banc public... 

… Un peu de bois et d’acier devient ainsi un très beau film en noir et blanc sur la vie mode d’emploi, découpé, monté et rythmé au plan près, où l’auteur a osé prendre le temps de « laisser de la place aux silences ». Ce «film» muet, sans la moindre ligne de dialogue, est irrésistiblement parlant."

Texte extrait de l'article de Jean-Claude Loiseau - Telerama

LAISSER UN COMMENTAIRE
Retour aux articles